tranches de bib

Que font les bibliothécaires quand la médiathèque est fermée ?

Tous les étés, la médiathèque change ses horaires d’ouverture. Et cette année, elle sera en plus fermée du 5 au 9 août inclus afin que des améliorations soient faites sur le nouveau système multimédia.

Mais que font donc les bibliothécaires quand le public n’est pas là ?

Certains disent qu’ils dorment toute la matinée, d’autres racontent qu’ils errent dans la médiathèque vide et silencieuse, fantômes impatients de l’arrivée des lecteurs, d’autres encore chuchotent qu’ils en profitent pour dévorer tous les ouvrages qu’ils n’ont pas encore lu ….
Vous connaissez le dicton « quand le chat n’est pas là, les souris dansent » ? Alors, quand les lecteurs ne sont pas là, les bibliothécaires dansent-ils ?

Que nenni ! Nous profitons des fermetures matinales pour nous lancer dans les « grands chantiers de l’été »!

A la section jeunesse

En « petite enfance », c’est le grand nettoyage des bacs bébés. Avec l’espace rien qu’à nous, nous en profitons pour trier les documents directement dans les bacs, effectuer quelques réparations (ceux trop abîmés sont retirés du fond pour être rachetés quand cela est possible) et surtout… on nettoie les couvertures!
Les documents sont retirés un à un des bacs pour être astiqués… afin de mieux vous retrouver.

Courage, encore 1580 albums !

Courage, encore 1580 albums !

Toujours en Jeunesse mais dans les pôles « primaire » et « ado » cette fois-ci, on trie aussi les documents mais surtout c’est la folie de la « recotation* » ! (= changer l’étiquette qui se trouve sur la tranche du document, pour pouvoir retrouver plus facilement un ouvrage). Les collègues chargés des romans ajoutent pour plus de clarté les tomaisons dans la cote. Un chantier engagé depuis plusieurs mois déjà !  Et un vrai travail d’expert, il faut savoir manipuler le scalpel ou le cutter avec précision (attention les doigts !) afin de retirer l’ancienne étiquette pour mettre la nouvelle, sans arracher le dos du document.

Et s’il fait bon, autant mêler l’utile à l’agréable en travaillant sur la belle terrasse du personnel !

Et s’il fait bon, autant mêler l’utile à l’agréable en travaillant sur la belle terrasse du personnel !

A la section musique

En discothèque, deux chantiers ont d’ores et déjà bien avancé depuis près d’un an : d’une part l’intégration du fond de disques de notre bibliothèque voisine Vaugirard et d’autre part le changement des boitiers durs en boitiers dits « slims » (plus fins, ils prennent moins de place en rayon et permettent donc l’ajout sans douleur des 4000 CD provenant de Vaugirard)
Pour ce qui est du classique, tout est quasiment traité ! Mais entre la musique française, le blues, le rock, le métal, le jazz et on en passe, il reste encore beaucoup de documents à intégrer, c’est donc l’occasion de passer la 3ème pendant cet été…

- Allez encore 7 cartons, on peut le faire !

– Allez encore 7 cartons, on peut le faire !

A la section image

Tout comme la discothèque, la section vidéo remplace petit à petit les boitiers des DVD documentaires pour un gain de place sur les étagères sans perte de quantité.
D’ailleurs, il y a tellement de choix dans les DVD documentaires (qui étaient jusqu’à maintenant classés par discipline grâce à un chiffre ) que la recotation est lancée afin d’ajouter les 3 premières lettres du nom du réalisateur et ainsi faciliter la recherche dans les rayonnages.

- Mais où peuvent-ils bien être ? Maintenant vous savez !

– Mais où peuvent-ils bien être ? Maintenant vous savez !

A la section adulte

En section adulte c’est une vraie fourmilière, tout le monde s’active pour préparer la rentrée.
Entre le désherbage* annuel, le  choix de nouveaux abonnements périodiques, la préparation des commandes pour la rentrée littéraire et l’organisation des évènements qui auront lieu à la médiathèque à partir de septembre, on ne chôme pas !

Ne vous inquiétez pas, ils ne finissent pas à la poubelle ! Ceux en bon état sont proposés à des associations !

Ne vous inquiétez pas, ils ne finissent pas à la poubelle mais sont proposés à des associations

*désherbage : opération qui consiste à éliminer et à renouveler des collections obsolètes ou en mauvais état pour permettre le renouvellement de nos fonds et offrir toujours plus de documents actuels.

Au pôle BD

Enfin, pour finir, en BD, ce sont les muscles qu’on fait travailler : une réorganisation de l’espace est prévue !
De nouveaux meubles ont été montés pour accueillir les comics afin de dégager l’espace de lecture près des baies vitrées du 2ème étage.

- Il n’y a pas que nos cellules grises qui travaillent !

– Il n’y a pas que nos cellules grises qui travaillent !

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , | Un commentaire

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos bibliothécaires !

La médiathèque Marguerite Yourcenar est composée de 45 bibliothécaires aidés les week-ends de 2 équipes de 10 étudiants. Ça fait du monde ! Petite présentation chiffrée inspirée de l’article publié sur le blog de nos amis de la Médiathèque Vaclav Havel.

 Equipe_médiathèque_yourcenar

On a 2 Polonaises et 1 Argentine, c’est sans doute pour cela qu’on aime autant le chaud et le cuit que le froid et le cru.

Du coup, on est un peu polyglotte : 1 spécialiste des langues orientales, 2 hispanophones, 1 lusitanophone, 3 italophones et pleins de russophiles qui aiment les écrivains russes mais qui n’alignent pas deux mots.

3 ont vécu à la Réunion, 1 à Maurice. Le soleil, la mer et les poissons dansent dans leurs yeux, ça nous éblouit.

On habite autant à Paris qu’en banlieue, 6 vivent même dans le quinzième !!!  Avant on pensait qu’il fallait avoir plus de soixante ans pour y résider !

La moyenne d’âge est de 37 ans, on est dans la fleur de l’âge mais on est aussi intergénérationnel : le benjamin a 22 ans et l’aîné a 61 ans.

On est 79% de femmes mais les 21% d’hommes ne sont pas malheureux pour autant.

On se prénomme donc plus facilement Caroline (2) que Roger (1). Aujourd’hui on est dans le Pascal(e) (3) mais on a eu jusqu’à 3 Céline et 3 Marie en même temps ! Quand les nouveaux se perdaient avec les noms des collègues, au début, on leur disait de tenter toujours « Marie », ça pouvait marcher  (sauf quand il s’agissait d’un grand brun musclé bien sûr…d’ailleurs, ça, on n’en a jamais eu).

On est plutôt musiciens. On a 2 chanteuses lyriques, 2 chanteuses pop-rock, 1 batteur, 1 guitariste chanteur punk et 1 bassiste. Si les médiathèques n’ont plus d’avenir, on pourra toujours monter un groupe qu’on appellera Las Margaritas.

Las Margaritas

Et les 40 autres qui ne savent rien faire pourront toujours devenir managers, roadies, danseurs folkloriques, clowns ou tout simplement groupies.

On est un peu moins plasticiens : on a 1 peintre, 1 calligraphe  et 1 sculptrice qui sait à peu près tout faire.

Créations_Marion

Et on a 2 blogueuses qui aiment la confection en tout genre.

On est beaucoup moins sportifs… On a 1 coureuse de fonds et 1 petit groupe qui pratique la gym suédoise. Est-ce un sport d’ailleurs ?

On aime les tatouages : 5 d’entre nous en ont des visibles ou des plus discrets.

On a 5 futurs papas et futures mamans. On les fait travailler en priorité à l’espace jeunesse pour qu’ils s’habituent au volume sonore (et on les nargue : « ah, maintenant, on regrette, hein ?!? Niark niark, trop tard. »)

On est très thé et café sans être trop clopeurs (on a que 5 fumeurs, ce ne serait pas les futurs parents par hasard ?) mais on est tous carrément gourmands !

Enfin, on a beau être nombreux, il n’y a qu’1 médiathèque Marguerite Yourcenar à Paris, et on sera tous ravis de vous accueillir.

Catégories : tranches de bib | 6 Commentaires

Si on cyber-draguait à la bib ?

La cyber-drague

La drague à la bibliothèque a toujours existé certes, mais qu’en est-il de la drague à la bib version web 2.0 ?

Imaginons : vous venez travailler à la bibliothèque, et impossible de se connecter au Wifi. Ça tombe bien, une belle jeune fille assise à côté de vous surfe allègrement. Vous lui demandez conseil et le courant passe, mais vous n’osez pas lui déclarer votre flamme dans l’ambiance studieuse et feutrée de la médiathèque… Rassurez-vous, Internet est là pour pallier votre timidité !

Osez, Osez !

Déclarez anonymement votre amour  sur les Spotted de Facebook. Il vous suffit de rejoindre l’une des innombrables pages Spotted qui essaiment  depuis quelques semaines sur le réseau social, comme  Spotted de Lyon 3,  Spotted Université Panthéon Assas ou le Spotted de la RATP.

Un rapide tour d’horizon des différents Spotted montre que la bibliothèque est le lieu de prédilection de la drague, propice aux rencontres à l’exemple des Spotted de la bibliothèque Robinson de Newcastle (8000 likes), de la bibliothèque universitaire de Manchester (plus de 10 100 likes), de la bibliothèque Royale de Belgique et de la  bibliothèque nationale de France.

Voici un échantillon local de ce que vous pourrez lire sur Spotted dans le métro Parisien :Spotted3

Alors à quand un Spotted Médiathèque Marguerite Yourcenar ? En attendant, rien ne vous empêche, en ce 14 février, de venir vagabonder à la médiathèque : qui sait, peut-être qu’entre deux rayonnages, un échange furtif de regards vous mettra tout(e) en émoi… Ouvrez l’œil !

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Où faire pipi à Paris ? À la médiathèque Yourcenar, bien sûr !

C’est la question que s’est posée Cécile Briand dans son ouvrage Où faire pipi à Paris ?  qui est sorti il y a peu. Et vous savez quoi, elle parle de nous !

couv_pipi_paris

Et oui ! Si vous êtes dans le quartier et que vous êtes pris d’une envie irrésistible, venez chez nous !

Nous n’avons pas pu résister à la tentation de vous recopier ce passage dithyrambique (enfin, presque) :

« Voici la nouvelle destination dominicale : autour de la rue d’Alleray et de cette grande bibliothèque (rare bibliothèque […] à être ouverte le dimanche). Le déplacement sera récompensé par la découverte de ce modèle de nouvelle architecture : toute en transparence et couleurs, avec une aire végétale (comme de bien entendu). À moins de préférer la proximité des livres dans les étages, il n’est pas nécessaire d’entrer dans la bibliothèque même, des toilettes se présentant au fond du hall d’entrée. »

Comment ça, « il n’est pas nécessaire d’entrer dans la bibliothèque » ?? Tout l’intérêt est là ! Combiner le pratique à l’élévation de l’esprit, le confort du corps au plaisir de l’âme, entrer le cœur léger, une fois les besoins intimes comblés, dans l’excitant univers de la médiathèque !

Notons que d’autres  bibliothèques du réseau de la ville de Paris sont citée : la médiathèque Marguerite Duras (20e), la bibliothèque Faidherbe (11e), la médiathèque Jean-Pierre Melville (13e) ou encore la bibliothèque Charlotte Delbo (2e)… Vous avez tout le loisir de choisir où poser vos fesses. Quel luxe !toilettes

Et si vraiment les toilettes vous passionnent, il y a de quoi explorer le sujet à fond dans nos collections : plongez vous (la tête la première) dans les Toilettes du monde ou, si vous avez besoin d’un alibi intellectuel pour aborder la question, dans Les lieux : histoire des commodités. Si vos principes vous suivent partout, même aux cabinets, fabriquez votre propre Petit coin pour soulager la planète. C’est sûr, et de nombreux bouquins vous le confirmeront, il se passe des drôles de choses dans ce lieu mystérieux : le pipi de Barnabé est troublé par le monstre des toilettes tandis que Willy Protagoras y est tout simplement enfermé !

Forcément, quoi de plus passionnant, si on y pense, que le grand voyage de Monsieur Caca ?

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , | Un commentaire

Y’en a des moches… mais y’en a des belles !

Mais de qui donc parle-t-on ? Des bibliothèques !

Votre bibliothèque ressemble à ça ?

Et votre bibliothécaire… à ça ?

Pas de bol ! Vous, vous rêvez de pouvoir emprunter vos livres dans ce genre d’endroit :

Votre médiathèque est un peu vieillotte et vous bavez d’envie en voyant cette splendide photo : ça se comprend. Mais voilà, cette bibliothèque se trouve en Autriche ce qui rend un peu difficile l’emprunt de livres, en ajoutant à cela qu’il y a peu de chance que vous trouviez le dernier Amélie Nothomb dans les rayonnages…

Mais chers lecteurs, réjouissez-vous car  vous pouvez admirer les plus belles bibliothèques du monde sur le web ! On y trouve plein de sites consacrés aux bibliothèques, à leur architecture, avec des photos magnifiques. Petite sélection  :

www.beautiful-libraries.com/index.html

http://knstrct.com/2012/01/10/weekly-roundup-libraries/

www.facebook.com/improbableslibrairiesimprobablesbibliotheques

Et si vous voulez quand même visiter une très belle bibliothèque,  sachez que parmi  les 25 plus belles bibliothèques sélectionnées par le site flavorwide, deux se trouvent en région parisienne, rien que ça : la bibliothèque Colette à Lisses (91) et la salle Labrouste du site Richelieu de la bibliothèque nationale de France à Paris.

Salle Labrouste

Cela dit, pour parler des bibliothèques, rien ne vaut un bon vieux bouquin : ça tombe bien, la médiathèque Marguerite Yourcenar (qui, soit dit en passant, vaut le coup d’oeil) en regorge. Plongez-vous dans les bibliothèques du monde, jetez un coup d’œil sur les bibliothèques de rêves des particuliers, ou feuilletez bibliothèques architectures 1995-2005. Enfin, pour les franciliens, découvrez le patrimoine de Paris avec les bibliothèques parisiennes.

Bonne visite !

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Les Monty Python et le bibliothécaire

Le 5 octobre 1969 est une date cruciale pour l’humour britannique (et mondiale n’ayons pas peur des mots !). C’est en effet à cette date que fut diffusé le premier épisode de la série Monty Python’s Flying Circus sur la BBC. En ce 5 octobre 2012, nous vous proposons un extrait de cette série, dans lequel on peut voir un gorille postuler pour un poste de bibliothécaire (n’y voyez aucun message bien sûr). La vidéo est en anglais non sous-titré.

Si ça vous a plu, retrouvez les Monty Python iciici ou encore ici

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : | Poster un commentaire

Les livres qui ont modelé l’Amérique

Depuis juin et jusqu’à fin septembre, la très prestigieuse Bibliothèque du Congrès à Washington propose une exposition intitulée Books that shaped America – en français : « Les livres qui ont modelé l’Amerique ».  Les bibliothécaires ont sélectionné, avec une subjectivité assumée, près d’une centaine de livres ayant façonné la vie américaine, de la fin du XVIIIe siècle à aujourd’hui.  Parmi les belles éditions de ces ouvrages que présente l’expo, on trouve aussi bien l’autobiographie de Malcolm X que Feuilles d’herbe de Walt Withman,  De sang froid de Truman Capote ou Beloved de Toni Morrison…  Mais figurent aussi des choses plus étonnantes,  qui ont pourtant contribué  tout autant à forger l’histoire et l’identité d’un peuple : The survey on the roads of the Unites States par exemple, étude menée par Christopher Colles en 1789,  fondamentale pour comprendre le développement du réseau routier de l’État de New York à la Virginie (vous n’êtes pas obligés de la lire). Ou encore : The american woman’s home des soeurs Beechers,  manuel domestique de 1869 à l’usage des femmes, « entre les mains desquelles  repose la véritable destinée de notre République » (tiens, et si on l’achetait pour la médiathèque Yourcenar ?). Cette sélection éclaire les grands conflits qui ont marqué la société américaine,  sociaux aussi bien que moraux, en faisant la part belle aux luttes féministes, aux mouvements d’émancipation des Noirs ou à la mise en lumière de tabous plus intimes, parfois révélés par un livre touchant au scandale, comme  Le comportement sexuel de l’homme d’Alfred Kinsey, paru en 1948. A travers les livres, la société se regarde elle même, prenant conscience des antagonismes qu’elle ne veut pas voir : le photographe Jacob Riis, par exemple, documente en 1890 dans How the other half lives les taudis du Lower East Side à New York. Parfois, le livre permet au contraire de former l’image d’une communauté retrouvée, unifiée par sa mythologie populaire, comme en témoigne la compilation A treasury of American folklore, éditée en 1944 par le responsable du centre des archives de la chanson populaire à la Bibliothèque du Congrès, Benjamin Botkin, dans le but de montrer la pertinence et l’actualité de cette culture traditionnelle.

Une plongée passionnante dans l’histoire culturelle et l’imaginaire d’un pays à travers ses récits, ses pamphlets, ses rapports, ses manuels, ses histoires, à poursuivre en ligne sur le site de la Bibliothèque du Congrès.

Et vous ? Si vous deviez constituer une telle sélection, que proposeriez vous ? Quels livres ont, selon vu, « modelé la France » ? Votre vision nous intéresse, partagez-la !

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Cliché n°4 : les bibliothécaires n’écoutent que de la bonne musique

C’est en tout cas ce que tout le monde veut vous faire croire, mais méfiez-vous, derrière chaque bibliothécaire, se cache un amateur de musique peu recommandable voire carrément discutable. Car oui, nous autres bibliothécaires nous prenons aussi plaisir à écouter des nanars musicaux des années 70, de vieilles chansons ringardes des années 80 (majoritaires dans cette sélection !) ou les derniers tubes commerciaux à la mode. Comme le quidam, nous aimons chanter sous la douche des chansons « pourries  » (on a cherché un autre adjectif, mais  au vu de la sélection, c’est celui-là qui s’impose !) ou les écouter à fond dans notre lecteur mp3.

Si vous êtes particulièrement friands de musiques de ce genre, nous vous recommandons cette web radio nommée bide et musique, la radio de l’improbable et  de l’inouï, où vous aurez le plaisir de découvrir de petites merveilles !

Nous avons demandé aux bibliothécaires de la médiathèque Marguerite Yourcenar, qui ont préféré rester anonymes (vous comprendrez pourquoi) de ressortir les titres les plus honteux qu’ils prennent plaisir à écouter, pour vous offrir, chers lecteurs, amis mélomanes, cette sélection inavouable  :

Les années 60 et 70

Enrico Macias, Ouvre ta main et donne

Sheila, Star Chaser

Gilbert O’Sullivan, Alone again

Les Charlots, Le chou farci

KC and the Sunshine Band, Boogie Shoes

Les années 80

Thierry Hazard, Le jerk

Samantha Fox, Touch me

Véronique Jeannot, Aviateur

Bananarama, Shy Boy

Toto, Africa

Kool and the Gang, Ooh, la la la

Axel Bauer, Phantasmes

Vanessa Paradis, Joe le taxi

  Vivien Savage, La p’tite Lady

Francis Lalanne, Fais-moi l’amour pas la guerre

Nathalie Lhermitte, Tu es tout ce que j’aime

Irene Cara, Flashdance (What A Feeling)

Céline Dion, Damour ou d’amitié (plébiscité par deux bibliothécaires tout de même !)

Scorpions, Still loving you

Partenaire particulier, Partenaire particulier

Christopher Cross, Ride like the wind

Bonnie Taylor, Total eclipse of the heart

Thierry Pastor, Sur des musiques noires

Kazero, Thaï na na

Isabelle Adjani, Ohio

Elégance, Vacances, j’oublie tout !

Moon Ray, Comanchero

François Feldman, Wally boule noire

Baltimora, Tarzan boy

Les années 90 et 2000

Take That, Back for good

Moos, Au nom de la rose

New Kids on the Block, Happy Birthday to you

Katy Perry, Firework

Benoït, Tourne-toi

Blue, Best in me

Billy Crawford, When you think about me

Julien Clerc, La jupe en laine

Elisa Tovati et Tom Dice, Il nous faut

L5, Toutes les femmes de ta vie

Enrique Iglesias, Tired of being sorry

Et pour le plaisir des oreilles et des yeux, voici une version live de Fais-moi l’amour pas la guerre de Francis Lalanne, (et ses célèbres cuissardes, c’est que du bonheur) :

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , | 3 Commentaires

La bibliothèque se met à l’heure d’été

Voilà l’été ! Il fait beau, il fait chaud, nos charmants bambins ne vont plus à l’école et il est à souhaiter pour la majorité d’entre vous que vous allez profiter de quelques jours de congés bien mérités. La médiathèque en profite elle aussi pour lever le pied et pour vous proposer de tout nouveaux services.

Les horaires et les prêts

Eté rime avec grasse matinée ! Pendant les vacances, la bibliothèque n’ouvre pas les matins (à part le samedi) et restera fermée le dimanche.
Vous partez en vacances et vous avez peur de ne pas pouvoir rendre vos livres de l’été à temps? Dès à présent, vous pouvez emprunter tous les documents pour une durée de 6 semaines. De quoi avoir le temps de partir loin, loin… et de revenir !

Les nouveautés spéciales été

Cet été, deux nouveautés à la médiathèque. Pour ceux qui restent, nous avons installé une télé où vous pouvez visionner des DVD : venez piocher dans notre fonds ceux qui ont une étiquette verte. De quoi se regarder un bon petit film, bien au frais au 2ème étage de la médiathèque…

Pour ceux qui partent, emportez dans votre valise une liseuse : profitez de plus de 200 œuvres déjà chargées et ne manquez jamais de lecture.

Lectures dans les parcs

En été, les bibliothèques de la ville sortent de leur bâtiment pour proposer aux petits et aux grands des lectures dans les parcs : ce sont les bibliothèques hors les murs. Pour nous, rendez-vous tous les vendredis matins à partir de 10h30 au Parc Georges Brassens. Au programme pour les plus jeunes, des livres à lire et à se faire lire par les bibliothécaires ; et pour les autres, des lectures des meilleurs extraits de l’année que nous vous avions fait découvrir lors des Petit’déj littéraires.

Catégories : tranches de bib | Poster un commentaire

Ils en parlent… n°1. Sur Flickr : la construction de la médiathèque Marguerite Yourcenar

Médiathèque avril 2006 (1) (1)Médiathèque mars 2006 (1)Médiathèque mars 2006 (2)Médiathèque mars 2006 (3)Médiathèque mars 2006 (4)Médiathèque mars 2006 (5)
Médiathèque mars 2006 (6)Médiathèque avril 2006 (2)Médiathèque avril 2006 (3)Médiathèque mai 2006 (3)Médiathèque mai 2006 (1)Médiathèque mai 2006 (2)
Médiathèque juin 2006 (2)Médiathèque juin 2006 (3)Médiathèque juin 2006 (4)Médiathèque juin 2006 (1)Médiathèque septembre 2006 (1)Médiathèque septembre 2006 (2)
Médiathèque octobre 2006Médiathèque octobre 2006 (1)Médiathèque octobre 2006 (2)Médiathèque octobre 2006 (3)Médiathèque octobre 2006 (4)Médiathèque octobre 2006 (5)

Cher usager,
Bien sûr, tu dois te demander ce que tu faisais avant que nous existions… 😉 Pourtant, la médiathèque n’est pas vieille…
Alors, petite minute nostalgie en découvrant un album photos montrant la progression de la construction de la médiathèque entre 2005 et 2008, depuis les fondations jusqu’à son apparence actuelle… et jusqu’à l’arrivée des camions de livres!
Merci Calvus 88 !

Catégories : tranches de bib | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.